Vivre, partir travailler à l’étranger :
dans quel pays s’expatrier ?

Publié le 02/05/2017 par Assimil
0 commentaire

La Nouvelle-Zélande est un véritable paradis pour entreprendre et pour la qualité de vie.

Rapprochement familial, opportunité économique ou professionnelle : partir travailler à l’étranger est une obligation pour une majorité d’expatriés. Pour d’autres, il s’agit d’un choix mûrement réfléchi, afin de découvrir d’autres horizons, d’autres méthodes de travail, une nouvelle culture ou un nouveau mode de vie. Au moment de choisir un pays dans lequel s’expatrier, plusieurs critères doivent être pris en compte. Niveau et confort de vie, sécurité, avantages, marché du travail : top 10 des destinations pour partir travailler et vivre à l’étranger.

Dans quel pays s’expatrier ?

Tout le monde n’a pas les mêmes critères au moment de partir travailler et vivre à l’étranger. Confort et niveau de vie, opportunités professionnelles, bien-être, culture et patrimoine : à chacun ses impératifs.

À la dixième place des pays les plus agréables pour vivre et partir travailler à l’étranger, on trouve l’Allemagne. En plus d’une sécurité de l’emploi optimale, le pays affiche un très bon taux en ce qui concerne les perspectives d’évolution de carrière. Environnement, éducation, santé, logement et sécurité : sur le plan de la qualité de vie, l’Allemagne compte de nombreux aspects positifs. Du côté des points négatifs pointés par les expatriés, on trouve une vie sociale jugée pas assez animée, dans un pays qui regorge pourtant de lieux à découvrir entre sa culture foisonnante, son histoire contemporaine riche et son architecture incontournable.

En neuvième position, le Bahreïn, offre aussi de nombreux avantages aux expatriés, à commencer par une qualité de vie élevée et une société ouverte et multiculturelle. Si la sécurité de l’emploi n’est pas parmi les meilleures du monde, les salaires tendent à augmenter rapidement selon l’ancienneté. Au niveau du marché professionnel, les secteurs du tourisme, de la banque, de l’industrie lourde, de l’industrie pétrolière et de l’immobilier sont en tête des recruteurs. Parmi les principales contraintes de la monarchie, on trouve son climat aride, avec des pluies rares et des températures moyennes atteignant 40 °C tout l’été, d’avril à octobre. Mieux vaut supporter les grosses chaleurs car même au cœur de l’hiver, le mercure stagne autour de 20 °C.

Huitième place pour la Suède qui se démarque par un équilibre remarquable entre vie de famille et vie professionnelle, offrant à ses habitants un bien-être certain et moins de stress que chez ses voisins d’Europe occidentale. De plus en plus de créations d’emplois dans les services, des investissements étrangers en hausse, un environnement économique stable et une fiscalité avantageuse séduisent de nombreux volontaires souhaitant vivre à l’étranger. Malgré les températures parfois très rudes et la nuit qui tombe très tôt en hiver (14 h 30 dans certaines régions en janvier), la vie suit son cours à un rythme différent, ne minant en rien la bonne humeur et le sens de l’accueil chaleureux des Suédois.

À la septième place, l’Autriche se démarque également par son équilibre agréable entre vie privée et vie professionnelle, une caractéristique appréciée par 71 % des expatriés sur place. Le marché du travail plutôt souple et un taux de chômage de 4,9 % seulement ont déjà séduit 8 200 Français attirés par l’idée de partir travailler à l’étranger. Son histoire et sa culture très riches, ses paysages de montagne verdoyants, sa modernité et sa qualité de vie font de l’Autriche une destination agréable, aussi bien sur le plan professionnel qu’au niveau du confort et du bien-être des expatriés.

Sixième position : la Norvège, très prisée pour sa qualité de vie et son modèle de société loué dans le monde entier. L’automobile représente une source d’emploi certaine, tout comme les postes d’ingénieurs en informatique, conception industrielle, génie mécanique…

Réputée pour sa considération des questions environnementales, sa politique égalitaire en termes d’emploi, d’éducation, de soin, la Norvège apparaît comme un pays hissant le bien-être de ses habitants en tête de ses préoccupations. Parmi les bémols, le coût de la vie élevé par rapport à la France et ici encore, des hivers rudes et longs.

Vivre à l’étranger : les destinations les plus prisées

Dans quel pays s’expatrier pour bénéficier, selon les expatriés eux-mêmes, des meilleures conditions d’accueil, de vie et d’emploi ?

À la cinquième position, direction la Suisse et sa qualité de vie comptant parmi les meilleures du monde. Un taux de chômage avoisinant les 3 %, des opportunités d’emploi nombreuses et variées, une meilleure sécurité de l’emploi qu’en France, des salaires plus élevés et une frontière marquée entre vie privée et vie professionnelle, la Suisse apparaît comme un eldorado professionnel à quelques pas de la France. Par ailleurs, Zürich et Genève font partie des villes les plus agréables à vivre au monde. Trafic fluide, pollution réduite, délinquance faible… Attention toutefois au coût de la vie du pays, également plus élevé qu’en France !

En quatrième position, la République Tchèque séduit par sa modernité, son confort de vie et son climat social et économique un peu plus optimiste qu’en Europe de l’Ouest. Avec un coût de la vie relativement faible et une activité économique plutôt centralisée à Prague, la capitale attire une grande majorité de personnes parties vivre à l’étranger. Le marché de l’emploi recrute dans plusieurs domaines, en particulier l’informatique et la finance. Parmi les bémols : la nourriture, les spécialités locales et les produits frais en général (fruits, légumes, viandes) qui n’ont pas que des adeptes. Avis aux gastronomes…

Sur le podium à la troisième place, le Canada se démarque selon les expatriés par sa large ouverture d’esprit, sa qualité d’accueil avec les étrangers et son climat d’égalité sur le plan social et économique. Destination favorite des expatriés français souhaitant partir travailler à l’étranger, le pays regorge d’atouts, comme son taux de chômage très bas et sa francophilie en termes d’emploi et d’immigration. Les secteurs de l’informatique, de la santé, de la mécanique et du social sont particulièrement en demande de nouveaux talents. Attention toutefois à ne pas idéaliser le pays : il ne s’agit pas d’une « France bis » Outre-Atlantique, mais plutôt d’une Amérique qui parle français, avec sa propre culture et ses propres mœurs.

En seconde position, la Nouvelle-Zélande séduit par son système d’intégration et sa tolérance exemplaires envers les étrangers, son système de santé et le sens de l’accueil de la population locale en font un pays facile à vivre et agréable. Les secteurs de la finance, du tourisme, des services aux entreprises et des nouvelles technologies comptent parmi les plus gros recruteurs et offrent des postes intéressants. Attention toutefois, car le caractère insulaire du pays rend le coût de la vie très élevé, notamment pour les produits du quotidien et l’alimentation.

En tête du classement, c’est Singapour qui décroche la palme du pays préféré des expatriés pour vivre et partir travailler à l’étranger. Au cœur d’une Asie dynamique et en perpétuel mouvement, Singapour séduit par son coût de la vie raisonnable, un marché du travail en pleine croissance et ses salaires attractifs, qui attirent de nombreux étrangers chaque année. On en comptait 2 126 700 en 2014 soit 39 % de la population totale. Souvent appelée « la Suisse d’Asie », Singapour se démarque aussi par son confort de vie, sa propreté, ses nombreux espaces verts et ses paysages agréables. Attention toutefois car tout n’est pas rose : si les salaires sont agréables et les impôts peu élevés, le chômage, la sécurité sociale et la retraite n’existent pas à Singapour.

Et pour vous, quels sont les critères qui comptent avant de choisir votre pays d’expatriation ?

Assimil vous accompagne …

Anglais, allemand, arabe, suédois : à chaque langue sa Méthode avec Assimil. Apprenez pas à pas et sans difficulté grâce à une méthode d’apprentissage intuitive, adaptée à vos besoins et à vos objectifs.

Ajouter un commentaire

Interviews

articles populaires

Les nouveautés de la rentrée

08/08/13
196 commentaires

Sanskrit : le making-of

06/06/13
110 commentaires

Nouveautés Assimil :
ce qui vous attend à la rentrée

24/06/14
109 commentaires

Latin : retour vers le futur

28/09/15
99 commentaires

Nouveautés : ce qui vous attend
au premier trimestre 2014

01/01/14
78 commentaires

La méthode Assimil
disponible en digital

27/08/13
69 commentaires

Les nouveautés de la rentrée 2015

05/08/15
63 commentaires

Une nouvelle ligne graphique
pour la collection sans peine

11/08/15
57 commentaires

Le roumain, Ionesco
et la méthode Assimil :
entretien avec Vincent Ilutiu

14/04/14
42 commentaires

Nouveauté : Grammaire du japonais
de Catherine Garnier

16/02/17
36 commentaires

derniers commentaires

au hasard

Vivre à l’étranger :
qu’est-ce qui est le plus difficile ?

08/03/17
0 commentaire

Congrès mondial d’espéranto :
entretien avec Xavier Dewidehem

15/07/15
4 commentaires

Il a 100 ans :
bon anniversaire Kirk Douglas !

07/12/16
0 commentaire