Tester son niveau de langue :
comment obtenir un certificat ?

Publié le 15/10/2015 par Assimil
2 commentaires

JLPT-logo
Lorsque l’on apprend une langue étrangère, il n’est pas toujours aisé de situer son niveau et d’évaluer ses progrès. Si votre projet à court ou à long terme est d’aller étudier ou de trouver un poste à l’étranger, il est important de prendre le temps d’évaluer vos connaissances par le biais d’un examen officiel. Pourquoi les tests de langue sont-ils indispensables et quels sont les principaux certificats existants ?

Les tests de langue : pourquoi sont-ils importants ?

Déterminer seul(e) si l’on possède le niveau de langue requis pour suivre un cursus universitaire ou travailler à l’étranger n’est pas toujours évident et objectif.

Les recruteurs aussi bien que les établissements d’enseignement supérieur exigent de plus en plus d’informations détaillées sur les candidats, notamment sur leur niveau de langue, et ne se contentent plus d’une simple mention « écrit, lu, parlé », « courant » ou encore « intermédiaire » qui demeure trop imprécise.

Les tests de langue permettent de donner un aperçu plus objectif de ses capacités linguistiques, de rassurer les interlocuteurs et permettent d’inspirer une plus grande confiance. La majorité des tests de langue permet l’obtention d’un diplôme ou d’un certificat reconnu à échelle internationale. La note obtenue à l’examen constitue un excellent indicateur du niveau global d’un candidat et peut influer sur la décision des recruteurs ou des responsables des admissions.

Comment tester ses connaissances en langues étrangères ?

Il existe une multitude de tests de langue étrangère permettant d’évaluer son niveau en vue d’un cursus universitaire ou d’une recherche d’emploi. Ces tests sont payants, entre 100 et 250 euros selon les tests, et se scindent pour la plupart d’entre eux en plusieurs parties : une évaluation de la compréhension orale et une évaluation de l’expression écrite et/ou orale.

Ce sont généralement les entreprises et les établissements d’enseignement supérieur qui fixent les objectifs à atteindre et définissent le résultat minimum attendu pour prétendre à une admission ou au recrutement.

Sans surprise, la majorité des tests de langue officiels concerne l’anglais. Il existe néanmoins des évaluations reconnues dans d’autres langues.

Les tests d’anglais

  • TOEFL, Test of English as a Foreign Language

Test d’anglais de référence, il est reconnu par 9 000 établissements et 130 pays à travers le monde. L’épreuve dure 4 heures et se divise en plusieurs épreuves, notées globalement sur 120 points. Les résultats du test sont valables 2 ans et il est possible de le passer une fois par mois.

  • TOEIC, Test of English for international communication

Il certifie les connaissances en compréhension orale et écrite en anglais professionnel pour les niveaux intermédiaires et avancés. Plusieurs types de TOEIC sont proposés, Listening and Reading, pour la compréhension orale et écrite, Speaking and Writing, pour l’expression orale et écrite et Bridge pour la compréhension orale et écrite également.

Comme le TOEFL, il est valable durant 2 ans.

  • GMAT, Graduate Management Admission Test :

Ce test de langue d’origine américaine est destiné aux étudiants souhaitant intégrer un cursus universitaire ou une école de commerce ou gestion. D’une durée de 3h30 environ, il évalue les connaissances à travers : une « dissertation », une analyse de données, une section quantitative qui évalue le raisonnement des candidats face à des problèmes. Une dernière partie est dédiée à la compréhension de l’écrit et inclut notamment la correction syntaxique. Le test est noté sur 800.

  • IELTS, International English Language Testing System 

Il s’agit de l’un des tests de langue les plus populaires car il s’adresse aux établissements d’enseignement supérieur et aux entreprises mais peut aussi être utilisé comme justificatif auprès de services d’immigration. Il existe en deux versions, Academic et General Training et intègre, en plus des épreuves classiques, un face à face avec un examinateur. Les résultats vont de 1 à 9, 9 étant la meilleure note.

  • Les examens de Cambridge English

Ils se subdivisent en 8 examens de différents niveaux et portent sur des thématiques variées (anglais général, anglais d’affaires, juridique et financier, etc.).

À lire aussi : Préparer un entretien d’embauche en anglais, les clés du succès

Quid des autres langues ?

  • Les tests de Portugais

Le CELPE-Bras, Certificado de Proficiência em Língua Portuguesa para Estrangeiros ou Certificat de compétence en langue portugaise pour étrangers, est le certificat de référence permettant de sanctionner ses connaissances en portugais. Il est uniquement délivré par le Ministère Brésilien de l’Éducation, avec l’appui du Ministère des Affaires étrangères et est le seul document reconnu par le gouvernement brésilien.

  • Les tests en espagnol

Pour tester son niveau d’espagnol, c’est vers le DELE, Diplôme d’espagnol en langue étrangère, qu’il faut se tourner. Il existe 6 niveaux d’examens à choisir selon ses objectifs. Les examens sont chapeautés par l’Institut Cervantès et délivrés par le gouvernement espagnol par l’intermédiaire du ministère de l’Éducation, de la Culture et des Sports.

dele

  • Les tests en italien

Pour l’italien, cap sur le CILS, Certificazione di Italiano come Lingua Straniera et sur le CELI, Certificato di Conoscenza della lingua italiana. Ces derniers sont respectivement divisés en 6 et 5 niveaux allant de débutant à avancé.

Moins connus, le CIC, Certificato dell’italiano commerciale, délivré par l’université de Pérouse ainsi que la certification PLIDA, Progetto Lingua Italiana Dante Alighieri, délivrée par le siège central de la Société Dante Alighieri et reconnue par le ministère des affaires étrangères italien, complètent l’offre des tests d’italien.

  • Les tests d’allemand

Pour tester son niveau de langue en allemand :

  • le TestDaF, Test Deutsch als Fremdsprach, pour les candidats de niveau avancé,
  • le DSH, Deutsche Sprachprüfung für den Hochschulzugang, élaboré par les universités ;
  • le ZDfB, Zertifikat Deutsch für den Beruf, du Goethe Institut qui évalue l’aptitude à utiliser l’allemand dans un cadre professionnel ;
  • le WiDaf, proposé par la Chambre Franco-Allemande de Commerce et d’Industrie et qui sanctionne les connaissances en allemand professionnel.
  • les examens du Goethe-Zertifikat qui se divisent en 6 niveaux et six diplômes distincts.
  • Tester son niveau de mandarin

Le HSK, Hanyu Shuiping Kaoshi, souvent comparé au TOEFL, a été créé en 1984 par le HANBAN (Bureau International de Promotion de la Langue Chinoise). Les candidats accèdent à 6 niveaux d’évaluation.

  • Tester ses connaissances en japonais

Plusieurs alternatives sont possibles pour les candidats :

  • Le JLPT, Japanese Language Proficiency Test, un test générique ;
  • Examination for Japanese University, pour ceux qui souhaitent étudier au Japon ;
  • Business Japanese, pour évaluer le niveau de langue sous le prisme professionnel ;
  • Le J-Test, similaire au JLPT.

Il existe une multitude d’organismes privés proposant des cours spécialisés dans la préparation aux tests de langue. D’autres méthodologies d’apprentissage sont également disponibles pour compléter ces cours telles que les méthodes de langue de type Assimil, la lecture d’ouvrages ou de magazines, le visionnage de journaux télévisés, etc.

Bon à savoir

Le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) fournit une base commune pour la conception de programmes, de diplômes et de certificats de langue. Il a introduit six niveaux communs de référence de (A1 à C2) qui sont aujourd’hui utilisé dans de nombreux pays européens.

À lire aussi : Cadre européen des langues : qu’est-ce que c’est ?

Et vous, avez-vous déjà testé votre niveau en lange étrangère ? Comment vous-êtes vous préparé ?

  • Assimil vous accompagne…

Anglais, Allemand, Italie Espagnol, Portugais, Arabe ou encore portugais : Assimil vous accompagne dans l’apprentissage de nombreuses langues grâce à des méthodes, des guides de conversation, des cahiers d’exercices mais aussi des jeux de mémoire tels qu’Assimemor.

 

 

Commentaires

Par Javi le 21/10/15 à 23h43

Pour quand une vrai méthode assimil pour apprendre thaî?

Par John N. Neve le 29/12/15 à 12h05

Pourquoi pas une certification (au moins B2) offerte par Assimil aux acquéreurs de méthode? Si elle est en ligne, elle ne serait sans doute qu’indicative à cause de la problématique d’authentification, mais déjà bien utile.

Ajouter un commentaire

Interviews

articles populaires

Les nouveautés de la rentrée

08/08/13
192 commentaires

Sanskrit : le making-of

06/06/13
110 commentaires

Nouveautés Assimil :
ce qui vous attend à la rentrée

24/06/14
109 commentaires

Latin : retour vers le futur

28/09/15
99 commentaires

Nouveautés : ce qui vous attend
au premier trimestre 2014

01/01/14
78 commentaires

La méthode Assimil
disponible en digital

27/08/13
63 commentaires

Les nouveautés de la rentrée 2015

05/08/15
60 commentaires

Une nouvelle ligne graphique
pour la collection sans peine

11/08/15
57 commentaires

Le roumain, Ionesco
et la méthode Assimil :
entretien avec Vincent Ilutiu

14/04/14
42 commentaires

Nouveauté : Grammaire du japonais
de Catherine Garnier

16/02/17
36 commentaires

derniers commentaires

au hasard

Théâtre : Serge Valletti
traduit Aristophane avec Assimil !

26/07/13
1 commentaire

Les guides Assimil se déclinent
en 24 langues et 3 formats

23/05/14
1 commentaire

La méthode Assimil
disponible en digital

27/08/13
63 commentaires