Sport et langues : pratiquer
une activité sportive
pour mieux apprendre ?

Publié le 16/11/2017 par Assimil
0 commentaire

Si vous apprenez une nouvelle langue, le sport peut vous aider à progresser plus rapidement, à améliorer votre pratique et à mémoriser plus facilement du vocabulaire. C’est en tout cas ce que démontre une étude publiée sur la bibliothèque scientifique et publique PLOS. Concrètement, comment la pratique du vélo, de la natation ou du football peut vous apprendre à mieux assimiler une langue étrangère ? Quelle est l’influence du sport sur le cerveau et sur ses capacités cognitives ?

Quel lien entre le sport et les langues ?

« Physical activity improves learning a second language », soit « L’activité physique améliore l’apprentissage d’une langue étrangère » : c’est le nom d’une étude publiée dans PLOS, bibliothèque scientifique et publique en ligne, issue d’un projet américain. Cette étude, publiée en mai 2017 et menée par 4 chercheurs chinois, italien et thaïlandais, prouve le lien qui existe entre le sport et les langues.

Que les choses soient claires : la pratique du basket ne vous permettra pas d’améliorer votre niveau d’espagnol, et la course à pied ne fait pas de miracle quand il s’agit de mémoriser du vocabulaire allemand. Pas directement, en tout cas. L’étude porte plutôt sur les effets du sport sur le cerveau, et donc sur les capacités cognitives : apprentissage, mémorisation, mise en pratique…

Pour les besoins de l’étude, les chercheurs ont observé un groupe de 40 étudiants chinois apprenant l’anglais et disposant de la même liste de vocabulaire à mémoriser. Les élèves ont ensuite été divisés en deux groupes. Le premier groupe a appris la liste de manière classique, tandis que le second l’a apprise en pratiquant 20 minutes de vélo. Les deux groupes ont ensuite passé le même test de vocabulaire.

Après analyse de leurs résultats, il s’est avéré que le second groupe, qui a associé l’étude de la langue au sport, a obtenu de meilleurs résultats que le premier groupe. La même expérience a été reconduite un mois plus tard : non seulement le groupe des « sportifs » a mieux mémorisé le vocabulaire, mais il l’a aussi mieux compris.

Si la pratique du vélo en elle-même ne décuple pas la capacité d’apprentissage et de compréhension, c’est bien la pratique d’une activité sportive qui permettrait de stimuler le cerveau, et d’améliorer ses capacités.

Comme l’exprime Simone Sulpizion, professeur de psychologie et de linguistique à l’université Vta Salute San Raffele à Milan et co-auteur de l’étude : « les résultats (de l’étude) suggèrent que l’activité physique pendant l’apprentissage améliore ce dernier ». L’effet du sport sur les langues et leur apprentissage s’expliquerait par le fait que l’exercice physique favorise la reproduction des cellules et les connexions entre les neurones, améliorant ainsi les capacités de mémorisation et d’apprentissage. Rester assis dans une salle de classe ne serait donc pas la meilleure méthode pour apprendre une langue !

Le rôle du sport sur le cerveau (et l’apprentissage d’une langue étrangère)

Les effets du sport sur le cerveau ne sont plus à prouver : de nombreuses études et expériences ont déjà démontré les bienfaits de l’activité physique sur le cerveau et sur la mémoire.

Les fonctions cérébrales sont stimulées par la pratique d’un sport, comme le démontre une étude de l’Université espagnole de Grenade. L’expérience a permis d’établir un lien entre les variations du rythme cardiaque et les performances cognitives des 28 hommes participant à l’étude. Ce groupe de 28 hommes a été divisé en deux : d’un côté les hommes âgés de 12 à 23 ans avec une condition physique faible, de l’autre ceux ayant une bonne condition physique. Différents tests physiques et psychologiques ont permis de prouver que les sujets pratiquant régulièrement une activité sportive disposaient d’une plus grande agilité mentale.

Cette étude a permis de prouver que 30 minutes d’activité modérée 5 fois par semaine permettent à un adulte d’effectuer plus facilement des tâches nécessitant une certaine concentration : cuisiner, bricoler, apprendre un instrument de musique… Ou apprendre une langue étrangère, entre autres.

En plus de ces avantages sur l’apprentissage d’une langue, le sport est l’une des meilleures façons d’améliorer les capacités de son cerveau et de lutter contre son vieillissement :

  • il améliore la mémoire en oxygénant les cellules cérébrales, en assurant leur bon fonctionnement et en favorisant le développement de nouvelles cellules ;
  • il protège des maladies neurodégénératives en stimulant la mémoire et en activant régulièrement les différentes zones du cerveau ;
  • il préserve la jeunesse du cerveau, en stimulant les zones responsables du renouvellement des cellules.

Bon pour la santé physique et pour le cerveau, le sport fait décidément des miracles sur le corps et sur l’esprit humain. De nouveaux arguments de taille pour vous convaincre de vous y mettre, si ce n’est pas encore le cas !

Ajouter un commentaire

Interviews

articles populaires

Les nouveautés de la rentrée

08/08/13
196 commentaires

Sanskrit : le making-of

06/06/13
110 commentaires

Nouveautés Assimil :
ce qui vous attend à la rentrée

24/06/14
109 commentaires

Latin : retour vers le futur

28/09/15
100 commentaires

Nouveautés : ce qui vous attend
au premier trimestre 2014

01/01/14
78 commentaires

La méthode Assimil
disponible en digital

27/08/13
71 commentaires

Une nouvelle ligne graphique
pour la collection sans peine

11/08/15
67 commentaires

Les nouveautés de la rentrée 2015

05/08/15
63 commentaires

Le roumain, Ionesco
et la méthode Assimil :
entretien avec Vincent Ilutiu

14/04/14
42 commentaires

Nouveauté : Grammaire du japonais
de Catherine Garnier

16/02/17
36 commentaires

derniers commentaires

au hasard

La discrimination linguistique,
un phénomène mal identifié

20/02/17
0 commentaire

L’apprentissage des langues anciennes :
non, ce n’est pas inutile !

27/10/15
4 commentaires

Le Forum des langues du monde dimanche 22 octobre

19/10/17
0 commentaire