Quelles solutions pour partir
étudier à l’étranger ?

Publié le 18/04/2016 par Assimil
0 commentaire

logo-Erasmus-Plus
Étudier à l’étranger est devenu une étape quasi incontournable pour de nombreux étudiants. Partir à l’étranger, c’est en effet la possibilité d’améliorer ses connaissances dans une langue étrangère, de s’ouvrir à d’autres cultures mais aussi d’élargir ses opportunités professionnelles.  

Zoom sur les principaux dispositifs permettant d’aller étudier à l’étranger.

Étudier à l’étranger grâce à un séjour linguistique

Des organismes indépendants proposent des séjours linguistiques à l’étranger. Préparation à un examen ou au concours d’une grande école, année de césure ou année sabbatique, stage solidaire, formation professionnelle, séjour plaisir pour simplement progresser, séjour sur une thématique particulière (sport, danse, etc.) : les séjours linguistiques prennent différentes formes en fonction des objectifs et du profil de chacun mais incluent pour la plupart des cours quotidiens avec des professeurs agréés au sein d’écoles de langues ou d’établissements scolaires/universitaires partenaires. La durée du séjour est variable et peut aller de deux semaines à plusieurs mois.

Selon la destination, étudier à l’étranger dans le cadre d’un séjour linguistique peut s’avérer relativement onéreux. Prenez le temps de comparer les offres des différents organismes existants et choisissez celui qui propose les services les plus adaptés à votre projet.

Participer à un programme d’échange universitaire

Nombreuses sont les universités et écoles supérieures de commerce ou d’ingénierie à prendre part à des programmes d’échanges, Erasmus + en tête. Ces cursus ont l’avantage d’être bien encadrés, notamment dans les centres des relations internationales des établissements, et les démarches simplifiées.

  • Erasmus +

Ce programme, qui rassemble 33 pays participants, permet d’aller étudier à l’étranger entre 2 et 12 mois dès la deuxième année d’études supérieures. Le nombre de places à pourvoir dans les universités européennes est limité chaque année et l’admission se fait sur dossier. Il faut également savoir que les heureux « élus » bénéficient souvent de frais d’université réduits et d’une bourse dont le montant est calculé en fonction du niveau de vie du pays.

Pour les doctorants et étudiants en master, il existe également le programme Erasmus Mundus.

 

  • Dueti

En fonction de leur établissement, les titulaires d’un DUT ont l’opportunité de partir étudier un an à l’étranger dans l’optique d’approfondir les connaissances obtenues en DUT et d’obtenir un Dueti, diplôme universitaire d’enseignement technologique international. Les places sont encore plus rares qu’en Erasmus +, d’où la nécessité de présenter un bon dossier et d’avoir engrangé suffisamment de crédits universitaires. Pendant leur année à l’étranger, les étudiants seront rattachés à leur université française, et à leur retour, ils devront lui soumettre un mémoire afin d’obtenir leur diplôme. Selon les établissements étrangers partenaires, un double diplôme peut être obtenu (Bachelor) ; un avantage pour ceux qui souhaitent éventuellement continuer leurs cursus à l’étranger en master. À noter qu’en France, il n’est pas rare que le Dueti ne soit pas accepté comme diplôme de niveau bac+3.

D’autres programmes européens ou internationaux existent comme l’ISEP, Education USA ou Micefa, qui visent à favoriser les études sur le sol américain, Saas, pour les études en Ecosse, etc. N’hésitez pas à découvrir leurs spécificités afin de choisir le plus adapté.

Opter pour un cursus intégré : l’assurance d’étudier à l’étranger

Les cursus intégrés sont des formations communes à deux établissements ou plus et qui débouchent sur l’obtention d’un diplôme conjoint, deux diplômes ou plus selon le nombre d’établissements intégrés au dispositif.

La particularité des diplômes intégrés est que les étudiants sont assurés d’aller étudier à l’étranger au cours de leur cursus car cela est prévu au programme. La problématique du nombre de places limitées, comme dans les programmes de types Erasmus + ne se pose donc pas.

La durée de la période d’étude à l’étranger varie selon les cursus et peut aller de quelques mois à une année complète.

On retrouve les cursus intégrés au sein des écoles supérieures de commerce, des écoles d’ingénieurs ou encore au sein de certaines universités. Pour ce qui est du niveau, ces formations sont accessibles dans le cadre d’une licence, d’un master ou d’un doctorat.

S’inscrire directement dans une université étrangère

Lorsque l’on maîtrise la langue du pays visé, il est tout à fait envisageable de contacter les établissements qui nous intéressent au cas par cas afin de déposer sa candidature. À noter toutefois que cette alternative n’ouvre le droit à aucune aide financière (bourse Erasmus +, aides régionales, bourse du Crous, etc.), comme cela peut être le cas dans le cadre d’un échange universitaire. Il faut donc être bien préparé d’un point de vue financier afin de pouvoir poursuivre sa scolarité sans encombres.

Attention également à l’équivalence des diplômes si vous souhaitez mener votre carrière professionnelle en France et non dans le pays de vos études. En fonction du secteur concerné, le diplôme peut être considéré non valide pour exercer une profession donnée. Renseignez-vous bien avant le départ sur les équivalences.

Avant le départ et selon les études que vous envisagez, pensez à tester votre niveau de langue. Une certification vous permettra de montrer aux établissements dans lesquels vous candidatez que vous possédez le niveau requis pour suivre le cursus choisi.

Et vous, grâce à quel dispositif êtes-vous allé(e) étudier à l’étranger ?

 

  • Assimil vous accompagne…

Préparez votre séjour à l’étranger avec les méthodes de langues Assimil. Anglais, Allemand, Italien, Espagnol, Japonais, Chinois : nous vous proposons une large sélection de langues étrangères.

Ajouter un commentaire

Interviews

articles populaires

Les nouveautés de la rentrée

08/08/13
196 commentaires

Sanskrit : le making-of

06/06/13
110 commentaires

Nouveautés Assimil :
ce qui vous attend à la rentrée

24/06/14
109 commentaires

Latin : retour vers le futur

28/09/15
99 commentaires

Nouveautés : ce qui vous attend
au premier trimestre 2014

01/01/14
78 commentaires

La méthode Assimil
disponible en digital

27/08/13
69 commentaires

Les nouveautés de la rentrée 2015

05/08/15
63 commentaires

Une nouvelle ligne graphique
pour la collection sans peine

11/08/15
57 commentaires

Le roumain, Ionesco
et la méthode Assimil :
entretien avec Vincent Ilutiu

14/04/14
42 commentaires

Nouveauté : Grammaire du japonais
de Catherine Garnier

16/02/17
36 commentaires

derniers commentaires

au hasard

Les guides de conversation
en ebooks cet automne

13/06/13
5 commentaires

Notre premier sondage sur Poutsch

10/07/13
0 commentaire

Partir vivre à l’étranger : les formalités administratives à ne pas oublier

22/02/16
3 commentaires