Permis Vacances Travail (PVT) : comment bien préparer son départ ?

Publié le 20/09/2018 par Assimil
0 commentaire

Le Canada (ici Vancouver) est une destination très appréciée.

Le PVT, Permis-Vacances-Travail, ou WHV (Work Holiday Visa), permet aux personnes âgées de 18 à 30 ans (voire 35 pour le Canada) de s’expatrier pendant un an dans pays étrangers ayant signé une convention bilatérale avec la France. Durant cette année-là, les « PVTistes », peuvent alterner périodes de découverte du pays et travail. Une fois le précieux visa obtenu, à quoi faut-il penser lors de la préparation du voyage ?

Trouver un organisme assureur

Souscrire une assurance est une étape incontournable de la préparation d’un voyage de PVT car vous ne serez en effet pas couvert par l’Assurance Maladie française à l’étranger. Les frais de santé à l’étranger peuvent en effet être très élevés et mieux vaut être en mesure d’y faire face en cas d’incident (accident, maladie, hospitalisation, maternité, invalidité, etc.) sous peine de devoir revenir en catastrophe en France pour vous soigner.

Faites un inventaire des principales offres d’assurance disponibles sur le marché et trouvez le bon équilibre entre garanties, franchise et prix.

N’hésitez pas à demander conseil à des personnes ayant déjà effectué un PVT.

Approfondir la connaissance de la langue

Pour profiter au mieux de votre année de PVT, la connaissance de la langue du pays sera un atout. Parler la langue facilitera votre intégration et vous permettra notamment de trouver plus facilement du travail.

Pour apprendre, à chacun sa méthode. Méthode de langue de type Assimil, cours dans un institut de langue : à vous de choisir la méthode convenant le mieux à vos besoins ou laissez-vous pourquoi pas tenter par les deux ! En complément, multipliez vos contacts avec la langue en lisant des livres ou des journaux, en écoutant la radio, mais aussi en visionnant des films et séries en VO.

Se renseigner sur la législation relative au travail

Si vous souhaitez travailler durant votre année de PVT, prenez le temps de vous renseigner en amont sur les prérequis du pays de destination d’un point de vue administratif. Chaque pays a ses propres règles et il est important d’en prendre connaissance. On retiendra par exemple qu’il faut :

  • Un Social Insurance Number (S.I.N.), ou Numéro d’Assurance Sociale (N.A.S.) pour travailler au Canada ;
  • Un numéro Inland Revenue Departement (IRD), en Nouvelle-Zélande ;
  • Un Tax File Number (TFN) en Australie.

Côté législation, intéressez-vous également aux types de postes auxquels vous pouvez prétendre. Il n’est en effet pas rare que certains postes soient réservés aux natifs. Au Japon par exemple, il n’est pas permis aux étrangers de travailler dans des bars, des boîtes de nuit ou des salles de jeux.

Autre point important, la durée de contrat autorisée. En Australie ou à Hong-Kong, les personnes effectuant un PVT ne peuvent par exemple pas travailler plus de 6 mois pour le même employeur.

Faites des économies

Préparer son voyage à l’étranger passe aussi par la case budget. Mettez le plus d’argent possible de côté afin d’être à l’aise durant les premières semaines, voire mois, après votre arrivée. En effet, les délais d’obtention d’un travail sont toujours incertains et il faut pouvoir assumer le coût de la vie quotidienne dans l’intervalle (nourriture, hébergement, abonnement de transport en commun, etc.).

Pour vous fixer un objectif, renseignez-vous sur le coût moyen de la vie dans le pays. Sachez également que nombreux pays définissent un niveau de ressources minimum à posséder à l’arrivée pour les titulaires du PVT. Renseignez-vous auprès d’un consulat ou d’une ambassade le connaître.

Tout en faisant des économies, pensez à vous informer sur les modalités d’ouverture d’un compte en banque dans le pays où vous effectuerez votre PVT.

Réservez un hébergement pour la première semaine

À part cas exceptionnel (vous pouvez être hébergé(e) par une connaissance, une connaissance sur place peut effectuer des recherches pour vous, etc.), il est préférable de ne pas choisir de location à distance. Durant les premières semaines, nombreux sont les PVTistes qui font le choix se loger dans une auberge de jeunesse afin de se laisser le temps de trouver un lieu de vie correspondant à leurs attentes. Outre leur prix attractif, les auberges de jeunesse sont intéressantes car elles sont propices aux rencontres et aux échanges grâce à la présence d’espaces de vie communs (salon, espace cuisine et parfois bar). Qui sait, vous pourrez peut-être dénicher quelques informations utiles au fil d’une conversation ?

Autres alternatives, les logements chez l’habitant, souvent moins onéreux que les hôtels.

Pensez à l’administratif !

L’administratif ne doit pas être négligé. Pensez notamment à :

  • Rassembler les documents importants

Attestation d’assurance, papier d’identité, visa, diplômes, permis de conduire, etc. : rassemblez tous vos papiers importants et prenez le temps de numériser chacun d’entre eux en cas de perte. Pour les sauvegarder, vous pouvez opter pour un dispositif de stockage en ligne, vous les envoyer par e-mail et/ou les enregistrer sur une clé USB. L’idéal est de choisir au moins deux points de sauvegarde.

  • S’assurer de la validité de vos documents

Attention à bien vérifier la validité de votre passeport et à demander votre permis international, si votre année de PVT inclut un roadtrip.

  • Faire une procuration

Donnez une procuration à proche afin qu’il puisse régler d’éventuels problèmes administratifs en votre nom si besoin.

  • Résilier vos contrats

Téléphone, internet, électricité gaz, plateforme de streaming, etc. : résiliez tous vos abonnements avant de partir afin d’éviter les frais inutiles pendant votre absence.

  • Prévenir l’administration fiscale de votre départ

Mettez à jour vos coordonnées de contact dès que possible.

Effectuez un bilan de santé

À quelques semaines de votre départ en PVT, prenez rendez-vous chez votre médecin traitant, dentiste, gynécologue et ophtalmologue afin de faire le point sur votre santé. Il s’agit surtout de vérifier que tout est en ordre et d’éviter les mauvaises surprises. Les frais médicaux à l’étranger sont en effet souvent conséquents et il est préférable de traiter tout problème avant le départ.

Essayez de nouer des contacts

Les groupes et forums sur les PVT ne manquent pas sur Internet. Essayez de trouver des personnes qui partiront durant la même période que vous ou des personnes déjà installées sur place afin de ne pas arriver en terre totalement inconnue dans le pays où vous effectuerez votre PVT.

Le saviez-vous ?

La France a signé des accords bilatéraux avec 14 pays à travers le Monde. Il est ainsi possible d’effectuer un PVT en Argentine, en Australie, au Brésil, au Canada, au Chili, en Colombie, en Corée du Sud, au Japon, à Hong Kong, au Mexique, en Nouvelle Zélande, en Russie, à Taïwan, en Uruguay. Parmi les destinations les plus populaires, le Canada arrive en tête de liste et est populaire au point que l’attribution des précieux visas est effectuée par tirage au sort.

Assimil vous accompagne…

Besoin de perfectionner votre niveau de langue avant de partir en PVT ? Avec la méthode Assimil, approfondissez vos connaissances dans 13 langues différentes. Atteignez le niveau C1 du cadre européen de référence pour les langues grâce à la collection Perfectionnement disponible en 7 langues et familiarisez-vous avec le langage courant grâce aux guides de conversation.

Ajouter un commentaire

Interviews

articles populaires

Les nouveautés de la rentrée

08/08/13
209 commentaires

Nouveautés Assimil :
ce qui vous attend à la rentrée

24/06/14
111 commentaires

Sanskrit : le making-of

06/06/13
110 commentaires

Latin : retour vers le futur

28/09/15
102 commentaires

La méthode Assimil
disponible en digital

27/08/13
81 commentaires

Nouveautés : ce qui vous attend
au premier trimestre 2014

01/01/14
78 commentaires

Les nouveautés de la rentrée 2015

05/08/15
77 commentaires

Une nouvelle ligne graphique
pour la collection sans peine

11/08/15
67 commentaires

Chinois : entretien
avec Hélène Arthus et Mei Mercier

01/03/16
60 commentaires

Les nouveautés de la rentrée 2018

14/08/18
46 commentaires

derniers commentaires

Trés intéressant! Merci

Sébastien
01/12/18

au hasard

L’apprentissage des langues anciennes :
non, ce n’est pas inutile !

27/10/15
6 commentaires

Humour british :
une couverture signée Noma Bar

07/06/13
0 commentaire

Guide de conversation italien : des extraits gratuits à télécharger

12/02/13
3 commentaires