Le verlan dans le monde

Publié le 04/04/2018 par Assimil
2 commentaires

Langage codé et secret pour les personnes qui ne lui sont pas familières, le verlan s’est propagé en France à toutes les classes de population par le biais de la musique et du cinéma. Cette forme d’argot existe-t-elle dans une autre langue ? Oui. Assimil vous propose de découvrir les différentes formes du verlan dans le monde.

Le verlan français

Les Français natifs le connaissent même s’ils ne le pratiquent pas. Jeu langagier par excellence qui consiste à inverser les syllabes d’un mot de bien différentes manières, le verlan est parfois utilisé pour coder ses propos et ainsi exclure une personne de la conversation. Si ses origines remontent au XIIe siècle, c’est dans les années 1990, grâce à l’avènement de la culture hip-hop, que le verlan se répand à travers toutes les classes sociales. C’est ainsi qu’on peut couramment entendre quelqu’un désigner son frère comme un « refré » ou qualifier une personne embêtante de « relou ».

Le verlan existe-t-il en anglais ?

Ce jeu de langage qu’est le verlan n’est pas propre à la langue de Molière. Il existe bien un verlan dans d’autres langues comme en anglais. Pour désigner cette forme argotique, le verlan anglais est plus communément appelé le « backslang ». En pratique, l’inversion ne concerne pas les syllabes des mots mais leurs lettres : c’est un verlan littéral. Voici quelques exemples :

Nom anglais Traduction Backslang
Boy Garçon Yob
Knife Couteau Eefink
Policeman Policier Namesclop

Il existe d’autres mots de la langue anglaise qui existent en verlan. Cependant, cette forme d’argot ne s’est jamais vraiment répandue comme en France.

Le saviez-vous ?
D’autres formes d’argot existent en anglais. On retrouve le rhyming slang et le centre slang. Quand, pour la première forme, le principe consiste à remplacer un mot par un groupe de mot (par exemple « plates of meat » pour « feet »), le second revient à déplacer le groupe consonantique en fin de mot auquel on accole un suffixe fantaisiste.

Parler verlan en Argentine ou en Uruguay : le vesre

Dérivé du lunfardo, argot espagnol utilisé en Argentine et en Uruguay, le vesre est le pendant espagnol du verlan français pour ces pays. Son principe est le même : il consiste donc à jouer sur l’inversion des syllabes d’un mot. On retrouve par exemple comme mots relevant du vesre :

Nom espagnol Traduction Vesre
Tango Gotán
Amigo Ami Gomía
Cabeza Tête Zabeca

Quant au « mot » vesre, il est lui-même l’inverse de « al revés » qui signifie à l’envers. Le jeu de langage est ici respecté pour nommer cette pratique tout comme il l’est pour l’appellation française « verlan ».

Le šatrovački, l’argot du serbo-croate

Utilisé pratiquement dans toute l’ex-Yougoslavie, le šatrovački est le pendant du verlan français pour le serbo-croate. Sa pratique consiste également à inverser les syllabes des mots. Plutôt utilisé par les jeunes, le šatrovački est aussi utilisé par les personnes en prison qui souhaitent ne pas être comprises par le personnel pénitentiaire. Voici quelques exemples de cette forme d’argot :

Nom serbo-croate Traduction šatrovački
Fudbal Football Dbalfu
Sarajevo Rajvosa
Zdravo Salut Vozdra

Le šatrovački n’est pas uniforme. Ses termes changent d’une région à une autre et évoluent également au fil des générations.

Le saviez-vous ?
Il existe d’autres formes d’argot du serbo-croate. L’Utrovački en est une : il s’agit d’une forme de louchébem dont le cryptage ressemble à celui utilisé en français.

Le verlan en langue japonaise

Parler à l’envers en japonais est également possible même si cette pratique se révèle être peu répandue par rapport à son usage en France. La transformation est la même puisque son utilisation repose sur l’inversion des kanjis, soit les caractères de la langue japonaise. On retrouve par exemple le mot shikuyoro しくよろ (je compte sur toi) qui se transforme en yoroshiku よろしく.

L’allemand ou le portugais sont d’autres langues où le verlan existe. Seulement, les usages de ces termes restent assez rares. Le verlan est et reste une spécificité de la langue française. À ce jour, le verlan français comptabilise un nombre important de termes, ce qui n’empêche pas certaines personnes de rester totalement hermétiques à ce type d’argot.

Assimil vous accompagne …
Découvrez la collection Langues en Liberté pour apprendre l’argot en italien ou en espagnol.

Commentaires

Par bobokai le 04/04/18 à 14h22

Bonjour,

Concernant le japonais, ce doit être plutôt l’inversion des kana comme dans l’exemple donné. A moins que l’on inverse aussi les kanji, mais alors ça doit devenir bien compliqué en termes de signification?

Par Yann V le 29/05/18 à 0h05

Même si l’usage du « verlan » n’est pas aussi fréquent en japonais qu’en français, le processus est connu de tous, et peut s’appliquer selon les périodes et les modes à des noms communs ou propres (noms de lieu p ex), mots indigènes ou emprunts (kango notamment). Je n’ai jamais entendu しくよろ pour よろしく (c’est plutôt l’abréviation よろ qui est utilisée), mais pourquoi pas.
Des mots courants dans les années 50/60 (plutôt dans les milieux artistiques) comme なおん (pour 女) ou ヤノピ (« a » devenant « ya », pour ピアノ) sont sortis de l’usage. Dans les années 80/90, il était courant d’entendre パツキン (pour 金髪) ou パイオツ (pour おっぱい). Ils font un peu ringards mais existent toujours. Actuellement une expression comme マイウー pour うまい (dans le sens « délicieux ») est assez courante, mais comme toutes les expressions à la mode au Japon risque de vite sortir de l’usage.
Le plus intéressant est le passage définitif dans la langue de mots qui étaient au départ des créations linguistiques comme たね utilisé pour « scoop » dans l’argot journalistique sous la forme ネタ.

Ajouter un commentaire

Interviews

articles populaires

Les nouveautés de la rentrée

08/08/13
209 commentaires

Nouveautés Assimil :
ce qui vous attend à la rentrée

24/06/14
111 commentaires

Sanskrit : le making-of

06/06/13
110 commentaires

Latin : retour vers le futur

28/09/15
102 commentaires

La méthode Assimil
disponible en digital

27/08/13
81 commentaires

Nouveautés : ce qui vous attend
au premier trimestre 2014

01/01/14
78 commentaires

Une nouvelle ligne graphique
pour la collection sans peine

11/08/15
67 commentaires

Les nouveautés de la rentrée 2015

05/08/15
66 commentaires

Chinois : entretien
avec Hélène Arthus et Mei Mercier

01/03/16
60 commentaires

Le roumain, Ionesco
et la méthode Assimil :
entretien avec Vincent Ilutiu

14/04/14
42 commentaires

derniers commentaires

au hasard

Saxophonist & Polyglot : Interview with Shannon Kennedy

05/06/15
0 commentaire

Assimil au Salon du Livre 2014

12/02/14
0 commentaire

Polyglot Conference 2018 :
Ljubljana, Slovénie

11/04/18
2 commentaires