La réalité virtuelle
pour pratiquer et progresser
en langues étrangères

Publié le 02/08/2017 par Assimil
0 commentaire

Le projet EVEIL-3D propose un apprentissage de l’allemand et du français en immersion.

Encore principalement destinée aux jeux vidéo, la réalité virtuelle devrait, dans les années à venir, se démocratiser et toucher de nouveaux secteurs, comme l’apprentissage des langues étrangères. Des logiciels utilisant les casques virtuels pour pratiquer et progresser en langue existent déjà. Immersion au cœur de cette nouvelle technologie, avec Assimil.

Les prémices du virtuel pour pratiquer les langues étrangères

L’arrivée d’Internet et, par extension, l’ouverture sur le monde en quelques clics, a multiplié les possibilités de pratiquer des langues étrangères, en communiquant avec des internautes de tous les horizons. Idem pour les avancées technologiques de ces deux dernières décennies qui facilitent l’apprentissage linguistique, seul ou en groupe, et de façon ludique.

Outre les classiques CD-Rom d’apprentissage, les plus « anciens » se souviennent de Second Life, ce programme informatique où l’utilisateur s’immergeait dans un monde virtuel et pouvait interagir avec des habitants du monde entier. La plate-forme, souvent décriée, a permis à certains de s’améliorer en anglais pour pouvoir dialoguer et profiter de l’expérience. Les prémices des logiciels de réalité virtuelle, plus softs, qui existent aujourd’hui (voir ci-dessous).

Aujourd’hui, plusieurs dizaines de millions d’utilisateurs à travers le monde font confiance aux applications de smartphones pour apprendre une nouvelle langue. Gratuites ou payantes, ces applications variées sont mises au point quotidiennement par les développeurs pour un public qui se voit offrir une multitude d’offres pour pratiquer et progresser en langues étrangères à son rythme et où il le souhaite.

Les projets de réalité virtuelle se développent

Les casques de réalité virtuelle commencent tout juste à se démocratiser. Mais, à l’instar d’un lecteur DVD il y a 15 ans, la prochaine décennie devrait voir cette technologie être accessible pour toutes les bourses et arriver en masse dans les foyers.

Si aujourd’hui, la réalité virtuelle est encore largement associée au monde des jeux vidéo, voire de la médecine, d’autres secteurs entreprennent un développement dans cet univers immersif. Et l’apprentissage, notamment celui des langues, n’y échappe pas.

L’immersion. La clef pour progresser en langues étrangères est là. Si rien ne remplace un séjour dans un autre pays et la vie au contact direct d’une nouvelle culture, la réalité virtuelle joue également sur ce terrain-là. Et compte le faire de plus en plus, portée par des entreprises européennes, américaines et asiatiques.

La réalité virtuelle offre la possibilité de s’immerger complètement dans une nouvelle langue, tout en conservant cette « sécurité » de pratiquer à domicile. Mais surtout, la réalité virtuelle permet de se plonger dans un univers précis, réagir à un scénario souhaité, voire personnalisé. On peut ainsi imaginer un professionnel pratiquer les langues étrangères dans un monde représentant son secteur d’activité. Une manière de se perfectionner en reproduisant les gestes et les problématiques du quotidien.

Quelques exemples de réalité virtuelle pour pratiquer les langues étrangères

Certes, la réalité virtuelle et l’apprentissage sur ce support ne sont pas encore très démocratisés. Mais cela n’empêche pas des applications spécialement conçues pour progresser en langues étrangères d’exister via cette nouvelle technologie. Et les moyens d’apprendre peuvent s’avérer très différents.

Vie de tous les jours

Demander son chemin à un passant. Réserver une chambre d’hôtel. Commander à manger au restaurant. Des scénarios somme toute classiques, utilisés depuis longtemps pour pratiquer les langues étrangères.  Il n’est donc pas spécialement étonnant de retrouver ces mises en situation avec la réalité virtuelle. À la seule différence que vous vous retrouverez face au réceptionniste ou au serveur.

À la maison

On peut, par exemple, citer le projet russe House of Languages. Là encore, le but du jeu reste relativement simple et connu : retrouver, dans une maison, les objets que l’on vous demande. Un moyen classique d’enrichir son vocabulaire grâce aux objets du quotidien. Grâce à la réalité virtuelle, vous vous retrouverez directement dans la maison – aux graphismes de dessin animé, avec des couleurs très vives – à arpenter toutes les pièces pour aider le dénommé Mr Woo à retrouver les différents éléments qu’il a égarés.

Visiter une ville

Découvrez Londres, Paris et d’autres capitales européennes, tout en restant dans votre salon. C’est possible grâce à la réalité virtuelle. Progresser en langues étrangères sera possible en vous rendant devant les monuments les plus célèbres de chaque ville et en relevant des défis vous permettant de travailler. Cela ne vaut peut-être pas un voyage sur place mais l’expérience démontre toute la richesse de cette technologie, encore vouée à s’améliorer.

Parmi les logiciels existants pour apprendre l’anglais : VirtualSpeech. Outre une promenade ludique dans Londres, d’autres modes de jeux sont disponibles, pour tous les niveaux.

Des rencontres dans un univers étendu

Nous parlions, un peu plus haut, du phénomène Second Life, au début des années 2000. FluentWorlds a des allures de cousin éloigné. Voire de descendant nettement plus perfectionné. À la différence que le but premier est bel et bien de progresser en langues étrangères.

Une application existe déjà, munie d’un système de reconnaissance vocale, vous permettant de pratiquer l’anglais au travers de discussion avec des personnages virtuels, mais aussi (et surtout) avec d’autres utilisateurs connectés dans le monde.

Avec l’arrivée de FluentWorlds en réalité virtuelle, l’expérience s’annonce encore plus prenante et captivante puisque vous serez complètement immergé dans cet univers étendu et pourrez interagir avec les différents personnages, travaillant à la fois compréhension écrite, orale mais aussi prononciation et capacité à tenir un dialogue.

La réalité virtuelle utilisée à l’école pour progresser en langues étrangères ?

Ces dernières années, les ordinateurs, les tablettes numériques, les tableaux interactifs et certains logiciels de réalité augmentée ont fait leurs arrivées dans les salles de classe. Il n’est donc pas étonnant de voir que la question se pose déjà pour la réalité virtuelle. Aura-t-elle un jour sa place dans le système éducatif ? Sans aucun doute mais à plus long terme.

Une centaine de lycéens français et allemands ont d’ailleurs déjà expérimenté le projet européen EVEIL-3D (Environnement Virtuel pour l’Enseignement 3D Immersif des Langues). Si l’expérience sur trois ans a montré des signes encourageants, il a aussi mis en lumière certaines limites qui doivent être perfectionnées pour intégrer la réalité virtuelle de manière efficace au sein du dispositif d’apprentissage.

Assimil vous accompagne …

Assimil vous propose sa méthode 100 % numérique pour apprendre et progresser dans un large choix de langue : français, anglais, espagnol, italien, russe ou encore malgache.

Ajouter un commentaire

Interviews

articles populaires

Les nouveautés de la rentrée

08/08/13
192 commentaires

Sanskrit : le making-of

06/06/13
110 commentaires

Nouveautés Assimil :
ce qui vous attend à la rentrée

24/06/14
109 commentaires

Latin : retour vers le futur

28/09/15
99 commentaires

Nouveautés : ce qui vous attend
au premier trimestre 2014

01/01/14
78 commentaires

La méthode Assimil
disponible en digital

27/08/13
63 commentaires

Les nouveautés de la rentrée 2015

05/08/15
60 commentaires

Une nouvelle ligne graphique
pour la collection sans peine

11/08/15
57 commentaires

Le roumain, Ionesco
et la méthode Assimil :
entretien avec Vincent Ilutiu

14/04/14
42 commentaires

Nouveauté : Grammaire du japonais
de Catherine Garnier

16/02/17
36 commentaires

derniers commentaires

au hasard

Langues en danger :
attention à leur disparition !

05/05/15
19 commentaires

A paraître : les clés de l’orthographe et de la grammaire

17/07/13
4 commentaires

Partir vivre à l’étranger : les formalités administratives à ne pas oublier

22/02/16
3 commentaires