Enfant bilingue :
comment apprendre plusieurs langues ?

Publié le 28/11/2016 par Assimil
1 commentaire

 

Bilinguisme - blog Assimil

Quand deux parents ont une langue maternelle différente, il est normal qu’ils souhaitent tous les deux la transmettre à leur enfant. Toutefois, une éducation bilingue demande patience et volonté, de la part des « professeurs » comme de la part du jeune apprenant.

Comment faire pour intéresser l’enfant à deux langues à la fois ? Comment apprendre plusieurs langues de façon équilibrée, sans que l’une prenne le pas sur l’autre ?

Apprendre plusieurs langues : comment s’y prendre ?

Richesse culturelle, linguistique, atout intellectuel et social, la liste des avantages à apprendre plusieurs langues est longue. Déconseillé dans les années 60 pour ne pas perturber l’apprentissage du langage, le bilinguisme chez l’enfant est aujourd’hui encouragé. Liens profonds avec les racines familiales, les langues étrangères sont également un atout de taille plus tard sur un CV. Autant commencer dès le plus jeune âge !

De 0 à 3 ans : une période cruciale

Un enfant résidant en France adoptera le français comme langue principale ou « langue dominante » puisque c’est dans cette langue qu’il apprend, échange, lit, étudie hors du cadre familial. Pour qu’un enfant soit bilingue, ses parents doivent lui parler dans leur langue maternelle dès la naissance, pour le familiariser au plus tôt avec les sons, les intonations et l’accent.

Cette langue est appelée « langue secondaire ». Elle sera toujours minoritaire et devra être mise en pratique, écoutée, parlée régulièrement pour être entretenue et développée. Chez l’enfant, les facilités d’acquisition sont particulièrement marquées entre 0 et 3 ans : l’âge idéal pour enseigner à l’enfant une langue étrangère, par le biais de comptines à gestes, de vidéos, de chansons et d’histoires par exemple.

Donner une utilité à cet apprentissage

Pour inciter l’enfant à apprendre plusieurs langues, mieux vaut trouver de bonnes sources de motivation. Un voyage à l’étranger, une stimulation régulière avec des jeux et des vidéos en langues étrangères, des échanges avec d’autres enfants parlant cette langue : les sources d’apprentissage ludiques sont nombreuses.

L’enfant bilingue apprend-il moins vite que les autres ?

L’une des grandes craintes des parents est que le bilinguisme de leur enfant ne retarde leur apprentissage. Or, le cerveau est parfaitement capable d’acquérir deux langues différentes simultanément, à condition que tout soit mis en œuvre pour que l’assimilation se déroule correctement. Première règle : ne jamais passer d’une langue à l’autre au cours d’une même phrase, au risque de semer le trouble dans l’esprit de l’enfant. Distinguer les moments où vous parlez en français, en allemand ou en anglais, afin que l’apprenant distingue le vocabulaire, les tournures de phrases de chaque langue.

Le bilinguisme n’est pas une source de trouble du langage ou de l’apprentissage. Pas de panique donc si l’enfant ne parle pas parfaitement les deux langues tout de suite ou intervertit certains mots : l’enfant s’appuie sur ce mélange pour combler une lacune dans une langue, comme un enfant monolingue comble ses oublis et ses hésitations par des « truc », « machin » et autres « heu ». Ces mélanges linguistiques se résorbent naturellement, au fil de l’apprentissage.

Si l’enfant développe sa langue secondaire plus rapidement que sa langue principale, le français, inutile de s’inquiéter. À l’entrée en maternelle, l’enfant rattrape très vite son retard dans un environnement francophone, et a même tendance à assimiler plus rapidement la langue que ses camarades monolingues.

Toutefois, il est recommandé de débuter l’apprentissage théorique de la langue secondaire (règles d’orthographe, de grammaire, de conjugaison…) une fois que la lecture est parfaitement maîtrisée dans la langue principale. Pour parfaire ce savoir théorique, les écoles bilingues peuvent être une solution envisageable.

Valoriser le bilinguisme, une « différence » parfois dure à assumer

Lorsque l’enfant commence l’école, un refus d’apprendre sa deuxième langue peut survenir. Ce bilinguisme peut en effet être vécu comme une différence, une particularité difficile à vivre pour l’enfant vis-à-vis de ses camarades.

Il ne s’agit pas d’un rejet du parent qui transmet sa langue, mais d’une adaptation de l’enfant qui essaie de se fondre dans son environnement et souhaite « faire comme les autres ». À vous de valoriser votre richesse culturelle, de segmenter l’apprentissage et de réserver vos échanges en langue étrangère au week-end par exemple. L’enfant bilingue doit aussi sentir que ses deux parents valorisent cette langue étrangère, même si tous deux ne la parlent pas.

Autre point crucial, l’enfant doit se sentir encouragé dans son apprentissage pour se sentir « normal », malgré cette différence qui le distingue de la plupart des autres enfants. Ne vous moquez pas de ses erreurs ou de sa prononciation, n’entretenez pas une pression en « testant » ses connaissances et rendez l’apprentissage aussi naturel et ludique que possible, pour qu’il reste un plaisir avant toute chose.

Enfin, n’oubliez pas que l’enfant peut traverser des épisodes plus ou moins longs durant lesquels il sera moins motivé, ou refusera d’apprendre sa langue secondaire. Dans la plupart des cas, ces « phases » prennent fin à l’adolescence, lorsque l’enfant tire un intérêt du fait de parler plusieurs langues. À la fin de l’adolescence, cette différence se transforme même en fierté ; elle devient également une chance pour s’insérer dans la vie professionnelle et vaut de l’or (ou presque) sur un CV.

Commentaires

Par Dedicated servers le 12/04/17 à 4h10

En general, un enfant est capable d’avoir une conversation comme un enfant de son age apres 1 a 3 ans d’exposition reguliere et diversifiee a une nouvelle langue.

Ajouter un commentaire

Interviews

articles populaires

Les nouveautés de la rentrée

08/08/13
192 commentaires

Sanskrit : le making-of

06/06/13
110 commentaires

Nouveautés Assimil :
ce qui vous attend à la rentrée

24/06/14
109 commentaires

Latin : retour vers le futur

28/09/15
99 commentaires

Nouveautés : ce qui vous attend
au premier trimestre 2014

01/01/14
78 commentaires

La méthode Assimil
disponible en digital

27/08/13
63 commentaires

Les nouveautés de la rentrée 2015

05/08/15
60 commentaires

Une nouvelle ligne graphique
pour la collection sans peine

11/08/15
57 commentaires

Le roumain, Ionesco
et la méthode Assimil :
entretien avec Vincent Ilutiu

14/04/14
40 commentaires

Nouveauté : Grammaire du japonais
de Catherine Garnier

16/02/17
36 commentaires

derniers commentaires

au hasard

Benny Lewis
à la Polyglot Conference 2015

01/12/15
0 commentaire

La discrimination linguistique,
un phénomène mal identifié

20/02/17
0 commentaire

Le polyglotte Daniel Krasa sur France 2
le 16 septembre

10/09/14
3 commentaires