Comment trouver du travail
à l’étranger ?

Publié le 31/10/2017 par Assimil
0 commentaire

Trouver un emploi à l’étranger représente une opportunité pour les personnes débutant leur carrière comme pour les professionnels souhaitant découvrir d’autres horizons. Connaissance du marché de l’emploi local, méthodes de recherche, CV et lettre de motivation adaptés : quels sont les aspects à prendre en compte pour trouver du travail à l’étranger ?

Trouver du travail à l’étranger : analyser le marché de l’emploi

Travailler à l’international est l’occasion d’accéder à de nouvelles opportunités et à de nouvelles méthodes de travail. C’est aussi un vecteur intéressant si vous souhaitez perfectionner vos connaissances dans une autre langue, ou tout simplement découvrir un nouveau pays, sa culture et son mode de fonctionnement.

Toutefois, pour trouver du travail à l’étranger, il est fortement conseillé d’analyser le marché de l’emploi du pays qui vous attire. Le marché local est-il dynamique ? Est-il ouvert aux étrangers ? Renseignez-vous sur la croissance du pays, qui peut être un indicatif précieux. Une croissance faible indique généralement peu de créations d’emploi et un dynamisme en berne, tandis qu’une croissance forte témoigne d’un marché du travail plus généreux.

Pour autant, ne vous fiez pas seulement à la croissance pour déterminer les opportunités qu’offre un pays. Par exemple, la Chine est un pays qui connaît une croissance globalement forte, malgré un ralentissement ces dernières années. Pour autant, le marché chinois est fermé aux jeunes diplômés issus de l’étranger, l’obtention d’un visa étant possible à condition de justifier de deux ans d’expérience. En revanche, la population étrangère des Émirats Arabes Unis avoisine les 85 % : un indicatif plutôt encourageant pour les salariés souhaitant s’expatrier.

Trouver du travail à l’étranger, une question d’adaptation

Sans surprise, il est nécessaire de faire preuve d’un grand pouvoir d’adaptation pour trouver un emploi à l’étranger. Tout d’abord car le cadre et les méthodes de travail, la hiérarchie, les relations professionnelles, les équivalences de diplôme, la rémunération, les horaires risquent d’être différents entre votre pays d’origine et votre pays d’accueil. Ensuite parce que dans de nombreux pays, le Code du travail est moins « avantageux » pour le salarié qu’en France (pour l’instant). En effet, peu de pays font la distinction entre le CDD et le CDI, et la rupture du contrat de travail est plus simple, en particulier dans les pays connaissant une forte croissance.

Selon le niveau de vie du pays, l’existence ou non d’un salaire minimum, votre niveau de compétence, ou le poste visé, vos prétentions salariales ne seront pas les mêmes. Pensez à étudier le salaire moyen attribué pour votre poste avant de vous rendre à un entretien : il serait dommage de rater une opportunité en vous montrant trop gourmand ou pas assez ambitieux.

Adapter son CV à ses interlocuteurs

Une fois que vous aurez ciblé un ou plusieurs pays offrant des opportunités d’emplois et ouverts aux étrangers, vos recherches peuvent commencer.

Pour trouver du travail à l’étranger, vous devrez tout d’abord vous atteler à la rédaction de votre CV. L’idéal est de rédiger deux CV, un dans la langue du pays choisi et l’autre en anglais. Si vous postulez dans une entreprise française, prévoyez aussi deux CV : un en français et l’autre en anglais. Attention, car ce document ne prend pas la même forme dans tous les pays.

– Dans les pays anglo-saxons : au Royaume-Uni, au Canada et aux États-Unis, le CV doit être concis. Toutefois, les recruteurs apprécient que le candidat détaille ses expériences, en 2 voire 3 pages si nécessaires. Restez plutôt sobre dans la mise en page et évitez les couleurs.

– En Allemagne : il s’organise de manière chronologique, contrairement au CV français qui débute par l’expérience la plus récente. Là encore, détaillez vos expériences, un CV en 2 ou 3 pages n’étonne pas les recruteurs.

– En Suisse : le CV est similaire à celui rédigé en Allemagne ; il détaille toutes vos missions, les résultats obtenus, les responsabilités occupées pour chaque poste et les chiffres liés à vos réalisations et performances.

– En Espagne : la rubrique « expérience professionnelle » devra tenir une place prépondérante dans votre CV. Là encore, détaillez vos fonctions, vos résultats, vos missions : ces éléments jouent un rôle bien plus important que vos diplômes pour les recruteurs locaux.

– En Italie : le CV se différencie peu de celui que l’on envoie en France. Souvent signé, il ne comporte pas de photo, peu d’informations sur l’état civil (la situation familiale n’est pas mentionnée), il met l’accent sur la formation et synthétise rapidement les expériences professionnelles.

– Au Japon : le CV se décline en un formulaire de 4 pages, disponible sur Internet ou en papeterie. Les candidats doivent remplir les différentes rubriques, et une photo est indispensable. Néanmoins, les jeunes candidats adoptent de plus en plus le CV informatisé.

Pour optimiser vos chances de trouver un emploi à l’étranger, n’hésitez pas à vous constituer un réseau dans votre pays de destination, grâce à Internet, à votre entourage ou en vous rendant directement sur place.

Les recherches peuvent s’avérer plus longues ou plus compliquées qu’espérées, suivant le pays dans lequel vous postulez. Avant un entretien, soyez donc sûr d’être correctement préparé. Renseignez-vous sur les codes et les usages à adopter ou à éviter lors d’une entrevue professionnelle, passez en revue les questions qui peuvent vous être posées et montrez que vous maîtrisez parfaitement la langue.

Assimil vous accompagne …

Découvrez la collection Affaires d’Assimil pour améliorer votre vocabulaire et votre maîtrise de l’anglais dans un cadre professionnel. Lettre de candidature, CV, dialogues et mises en situation : complétez vos connaissances pour être à l’aise à l’oral comme à l’écrit.

Ajouter un commentaire

Interviews

articles populaires

Les nouveautés de la rentrée

08/08/13
196 commentaires

Sanskrit : le making-of

06/06/13
110 commentaires

Nouveautés Assimil :
ce qui vous attend à la rentrée

24/06/14
109 commentaires

Latin : retour vers le futur

28/09/15
99 commentaires

Nouveautés : ce qui vous attend
au premier trimestre 2014

01/01/14
78 commentaires

La méthode Assimil
disponible en digital

27/08/13
69 commentaires

Les nouveautés de la rentrée 2015

05/08/15
63 commentaires

Une nouvelle ligne graphique
pour la collection sans peine

11/08/15
57 commentaires

Le roumain, Ionesco
et la méthode Assimil :
entretien avec Vincent Ilutiu

14/04/14
42 commentaires

Nouveauté : Grammaire du japonais
de Catherine Garnier

16/02/17
36 commentaires

derniers commentaires

au hasard

« La librairie Assimil n’attend que vous ! »

23/01/14
26 commentaires

Apprendre l’espagnol A2

29/09/17
0 commentaire

CinéAssimil 5 : l’image manquante
de Rithy Panh

24/10/14
0 commentaire