Comment parler une langue étrangère sans accent ?

Publié le 25/01/2019 par Assimil
1 commentaire

Cela fait quelque temps que vous avez commencé à apprendre une langue. Vous faites d’importants progrès en matière de vocabulaire, de syntaxe et de compréhension mais un élément pèche encore : votre accent. Vous n’arrivez pas à gommer les sonorités de votre langue d’origine et cela vous dérange fortement. Chercher à améliorer son accent est tout à fait naturel lorsque l’on apprend une langue étrangère. Y a-t-il des solutions pour parler une langue étrangère sans accent ? Est-ce réellement possible ? Ce qu’il faut retenir…

Avoir un bon accent : de quoi parle-t-on ?

La notion d’accent recouvre « l’ensemble des traits articulatoires propres aux membres d’une communauté linguistique ». Ces « traits » recouvrent différents éléments comme la prononciation, l’intonation et l’accentuation et marquent l’appartenance à un pays, une région, voire l’appartenance à une classe sociale. Les langues française, allemande, espagnole, etc. ont donc chacune leurs spécificités et « chantent » de manières différentes.

Vouloir parler une langue étrangère sans accent c’est bien mais…

Chercher à parler sans accent est tout à fait naturel lorsque l’on apprend une langue étrangère. Cela peut être d’autant plus important lorsque l’on est expatrié car on souhaite se « fondre » dans le décor et mieux s’intégrer parmi les locaux. L’intention est louable mais il ne faut pas qu’elle vire à l’obsession et cristallise trop d’attente. Pourquoi ? Premièrement parce que tous les individus ne sont pas égaux face à l’apprentissage des langues étrangères, et deuxièmement parce que la capacité à reproduire un accent serait aussi une question d’âge.

Dans leur ouvrage Parlez-vous cerveau (paru en 2018), Karine et Lionel Naccache évoquent la problématique de l’âge et indiquent que chaque individu naîtrait avec la capacité de distinguer l’ensemble des phonèmes humains. Tout un chacun serait donc capable en théorie de parler un grand nombre de langues, si ce n’est toutes, dans sa prime enfance. Cette capacité de distinction diminue toutefois avec le temps, principalement en raison de l’apprentissage de la langue maternelle qui favorise certains sons et entraîne parallèlement « l’oubli » progressif de ceux qui ne sont pas « utiles ». Au-delà de 25 ans, il deviendrait quasiment impossible de parler une langue étrangère sans accent. Il faudrait donc dans l’absolu commencer à apprendre le plus tôt possible dans la vie afin de multiplier ses chances d’en maîtriser tous les aspects (ou presque), dont l’accent.

Autre point à prendre en considération et qui devrait vous aider : la notion d’accent est relative. Si l’on prend l’exemple de l’anglais, il existe une multitude d’accents différents. L’accent anglais n’est pas le même que l’accent américain ou australien. Même au sein des pays, il existe des disparités régionales et à l’échelle des villes. Il faut donc prendre cette problématique d’accent avec des pincettes et éventuellement se focaliser sur un type d’accent.


Ci-dessus, une vidéo dans laquelle des acteurs britanniques parlent des accents américains qu’ils ont le plus de difficulté à maîtriser, même en ayant l’anglais comme langue maternelle !

Ce qu’il faut se dire et retenir…
• Lorsque l’on commence à apprendre jeune, l’accent tend à s’améliorer avec du temps et de la pratique (beaucoup de pratique).
• Si vous n’arrivez pas aux résultats escomptés, il n’y a pas lieu de paniquer ou s’énerver. Le plus important est en effet d’arriver à se faire comprendre par ses interlocuteurs et de connaître les particularités linguistiques pour limiter les impairs à l’oral comme à l’écrit. Cela est amplement suffisant. L’accent doit vraiment être vu comme un petit « plus ».
• L’accent français figurerait parmi les plus sexy du monde. Vous n’avez donc pas forcément intérêt à le perdre si vous voulez charmer votre entourage !


La « beauté » de l’accent français illustrée en vidéo.

À lire aussi : Difficultés à apprendre une langue : les astuces pour réussir

Les différentes pistes pour s’améliorer son accent

Trois pistes s’offrent à vous pour améliorer quelque peu votre accent lorsque vous apprenez une langue étrangère.

S’intéresser à la phonétique

La première voix à explorer pour améliorer son accent est de s’intéresser à la phonétique. Il s’agit d’une branche de la linguistique s’intéressant aux sons utilisés dans la communication parlée. La phonétique permet notamment de représenter graphiquement les sons d’une langue, indépendamment de l’orthographe. Il existe un Alphabet Phonétique International (API) qui transcrit les sons de la plupart des langues du monde de manière phonétique.
Prenez le temps de vous familiariser avec et n’hésitez pas à vous y référer lorsque vous apprenez de nouveaux mots. Cela vous sera d’une grande aide pour prononcer correctement vos mots et phrases.

Entraîner son oreille

Pour parler sans accent, ou tout du moins l’améliorer, il faut s’immerger dans la langue étrangère que l’on apprend. Outre les leçons de votre méthode de langue et/ou les éventuels cours en institut de langue, essayez de visionner des films et des séries (ou même des dessins animés) en version originale. Vous pouvez aussi, pour varier les plaisirs, vous intéresser aux podcasts et émissions de radio disponibles en ligne.
Cela vous aidera à vous imprégner à la fois du rythme (accentuation, pauses, liaisons entre les mots, etc.) et intonations de la langue. N’hésitez pas à mettre pause ou à rembobiner pendant votre visionnage pour vous attarder sur les passages vous posant problème.

À lire aussi : Apprendre une langue étrangère grâce aux séries TV

S’exercer à l’oral

Pour améliorer son accent, il faut également s’exercer à l’oral. Trouvez des exercices qui vous permettront de répéter des phrases à haute voix. Répétez autant de fois que nécessaire, jusqu’à obtenir un résultat que vous jugerez satisfaisant. Vous pouvez aussi essayer de lire à haute voix des extraits de texte.
Le maître mot pour progresser et améliorer son accent est d’oser. Parlez à haute voix et de manière la plus claire possible. N’ayez surtout pas peur d’en faire trop ou d’avoir l’air ridicule.

Pour aller plus loin, vous pouvez aussi trouver un(e) « correspondant(e) » avec qui échanger à l’oral comme à l’écrit et qui vous corrigera lorsque vous ferez des fautes, louer les services d’un professeur particulier ou encore vous essayer aux cafés polyglottes si vous avez la chance de vivre dans une ville qui en organise régulièrement. Si certains mots/phrases vous posent particulièrement problème, n’hésitez pas à demander à vos différents interlocuteurs natifs de les enregistrer afin de vous entraîner plus tard.

À lire aussi : Les cafés polyglottes, une bonne alternative pour progresser en langue ?

Et vous, comment avez-vous amélioré votre accent ?

Assimil vous accompagne…
Avec près de 40 millions d’adeptes, la méthode intuitive Assimil offre un apprentissage des langues efficace et à votre rythme. Choisissez parmi une centaine de langues et accédez à un apprentissage sérieux grâce à nos nombreux ouvrages disponibles en version papier ou en ligne.

Commentaires

Par Chris K. le 25/01/19 à 15h13

Bonjour,

Je ne suis pas convaincu que la capacité de parler une langue étrangère sans accent soit liée à l’âge.
Avec beaucoup de volonté, beaucoup d’écoute, beaucoup de pratique, et une immersion totale dans la langue, tout le monde peut y arriver à tout âge.

En revanche, certaine personnes peuvent être réfractaires à prendre l’accent et l’intonation d’une langue étrangère et garderont toujours leur accent d’origine.
Sexy ou pas, on constate que les français qui parlent anglais avec un accent Frenchy « à couper au couteau » sont encore très nombreux.
Je dirais même que certains « cultivent » volontairement l’accent de leur langue maternelle pour multiples raisons, tout comme Jane Birkin entretient son accent British, et comme Dalida qui forçait son accent italien…

Ajouter un commentaire

Interviews

articles populaires

Les nouveautés de la rentrée

08/08/13
209 commentaires

Nouveautés Assimil :
ce qui vous attend à la rentrée

24/06/14
111 commentaires

Sanskrit : le making-of

06/06/13
110 commentaires

Latin : retour vers le futur

28/09/15
104 commentaires

La méthode Assimil
disponible en digital

27/08/13
91 commentaires

Nouveautés : ce qui vous attend
au premier trimestre 2014

01/01/14
78 commentaires

Les nouveautés de la rentrée 2015

05/08/15
77 commentaires

Une nouvelle ligne graphique
pour la collection sans peine

11/08/15
67 commentaires

Chinois : entretien
avec Hélène Arthus et Mei Mercier

01/03/16
60 commentaires

Les nouveautés de la rentrée 2018

14/08/18
56 commentaires

derniers commentaires

au hasard

Mister Bilingue :
entretien avec Ludovic Martin

30/08/17
1 commentaire

Les éditeurs de méthodes de langues
à la Polyglot Conference 2015

12/11/15
0 commentaire

Georges Brassens
et le latin sans peine

04/12/13
0 commentaire