Apprendre une langue étrangère
à un enfant : quelques astuces

Publié le 24/01/2017 par Assimil
4 commentaires

Blog Assimil - Astuces pour aider son enfant à apprendre des langues

Apprendre une langue étrangère à son enfant n’est pas toujours une tâche aisée. Pour faciliter l’assimilation du vocabulaire et de phrases simples, différents moyens sont à la disposition des parents. Musique, jeux : découvrez différentes alternatives ludiques.  

Faciliter l’apprentissage

Apprendre une langue étrangère à un ou plusieurs enfants doit avant tout être une entreprise ludique. Ci-dessous quelques pistes pour intégrer les langues au quotidien.

Le bain linguistique

L’apprentissage d’une langue étrangère pour un enfant passe avant tout par la communication orale. Dès les premiers mois, il ne faut pas hésiter à « l’immerger » dans la langue voulue afin qu’il se familiarise avec ses sonorités, à plus forte raison s’il s’agit de la langue maternelle de l’un des parents. Au fil des mois et des premières années, vous pourrez adopter une stratégie qui peut consister à associer un parent à une langue, prévoir des plages horaires dédiées exclusivement à la pratique d’une langue ou encore associer un lieu à une langue.

Mettre à profit sa passion pour des films et/dessins animés

Votre enfant est accro à un dessin animé ou à un film et le visionne en boucle ? Une fois qu’il le connaît « par cœur », pourquoi ne pas lui diffuser le ou les programmes concernés en langue étrangère ? Grâce aux intonations, aux expressions faciales et à son excellente connaissance du support, il réussira sans doute à assimiler quelques mots de vocabulaire supplémentaires.

La musique

La musique adoucit les mœurs, paraît-il. Elle constitue aussi un excellent allié pour apprendre des langues de manière ludique à un enfant. En effet, quoi de mieux qu’une chanson au rythme entêtant qui reste en tête pour apprendre du vocabulaire sans s’en rendre compte ?

Besoin d’idées ? Si vous souhaitez lui apprendre votre langue maternelle, commencez par piocher dans vos souvenirs (ou ceux de vos parents) pour lui apprendre les comptines de votre enfance. Vous pouvez également vous aider de sites internet ou de supports dédiés comme les albums de la collection « En chantant » d’Assimil. Destinés aux enfants de 3 à 6 ans, ils contiennent :

  • Des pistes de chansons ;
  • Les paroles des chansons et leur traduction ;
  • Des versions instrumentales ;
  • Une partie consacrée au vocabulaire ;
  • Un jeu audio-actif bilingue.

Ces albums sont disponibles en plusieurs langues.

Jouer pour apprendre une langue

Pour faciliter l’apprentissage de la langue, n’hésitez pas à intégrer le jeu au quotidien. L’un des plus simples consiste à jouer à l’équivalent de « Jacques a dit ». Ce jeu permet en effet d’apprendre des phrases et du vocabulaire simples et de les associer à des gestes. Pour l’anglais, on dira par exemple « Simon says… Touche your foot » (« Jacques a dit… Touche ton pied »).

À noter également qu’il existe de nombreux jeux dans le commerce ou pourquoi pas en ligne. Assimil propose par exemple une collection de jeux, « Assimemor », destinée aux plus jeunes et permettant d’apprendre 60 mots de vocabulaire de base par jeu. Le concept ? Assembler des paires qui, une fois identifiées et retournées forment des énoncés simples tels que : adjectif + nom, chiffres + aliments, partie du corps + vêtements, etc. L’apprentissage de la langue est intuitif et naturel. À noter que ce type de jeu peut également s’avérer intéressant pour les grands débutants, adolescents ou adultes.

Zoom sur les ateliers de langue

Pour varier les plaisirs, les ateliers de langue, qui se sont multipliés sur le territoire au cours de ces dernières années, constituent d’excellentes alternatives pour apprendre une langue étrangère à un enfant. Il en existe de différentes sortes, s’adressant aux tout-petits mais aussi aux enfants et adolescents. Répartis en petits groupes, les enfants pourront s’adonner à des activités variées qui leur permettront de mettre leurs connaissances en application mais aussi d’interagir avec les autres.

Les ateliers de langues peuvent offrir un bon complément à des sessions d’apprentissage à la maison.

Dans un autre registre, si vous faites régulièrement appel aux services d’une baby-sitter, pourquoi ne pas opter pour un profil bilingue ?

Apprendre du vocabulaire mais pas que…

Apprendre une langue étrangère à un enfant ne doit pas uniquement se limiter à l’apprentissage de vocabulaire. En fonction de l’âge de ce dernier, il ne faut pas hésiter à l’ouvrir à la culture du pays dont il apprend la langue. Cuisiner des plats typiques avec lui, lui faire découvrir le quotidien d’écoliers de son âge, les contes les plus connus, les danses ou quelques us et coutumes (les fêtes les plus populaires), voyager dans le pays concerné ou encore lui montrer des photos de famille de votre pays d’origine sont de bons moyens de développer son intérêt pour la langue que vous souhaitez lui apprendre.

Vouloir apprendre une langue étrangère à son enfant, surtout sa langue maternelle, est une excellente chose. Toutefois attention à ne pas en faire une obsession et à ne pas épuiser son enfant en le stimulant à outrance.

Assimil vous accompagne…

Assimil vous propose de nombreux jeux pour apprendre une langue étrangère en vous amusant. Jouez avec « My Taylor is rich » (jeux de société de 2 à 8 joueurs, dès 10 ans), apprenez L’anglais par l’humour, initiez-vous à 12 langues avec Délirolinguo, poussez la chansonnette avec « J’apprends l’anglais en chantant » (ou le chinois, l’allemand, etc.) ou travaillez votre mémoire avec les jeux Assimemor inspirés du Memory, etc.

Commentaires

Par Dominique C le 24/01/17 à 12h05

Assimil est une excellente entreprise. Qui hélas n’échappe pas (ou peu) à l’air du temps, à la « DOXA » dominante voulant que « tout le monde » apprenne et utilise l’anglais.

Cette situation ne provient pas QUE de la victoire de 45. Elle ne fut pas « spontanée », mais issue d’un volontarisme de GB-USA. Protégeons la diversité de langues et de PENSÉE!!

    Par Éditions Assimil le 25/01/17 à 15h51

    Nous ne voyons pas vraiment en quoi cet article illustre particulièrement ce que vous dites et votre analyse sur les origines de la prééminence de l’anglais vous appartient. Nous n’avons jamais prôné le tout-anglais, et la présence de plus de 100 langues dans notre catalogue atteste cela, sans parler des articles de ce blog comme la récente interview de Michael Oustinoff que je vous invite à lire (et que vous n’avez pas commentée). Cependant, en tant qu’entreprise d’édition ayant une vocation commerciale, l’anglais est très important sur le plan économique.

Par Chris K. le 26/01/17 à 22h19

La « English only attitude » est un peu « has been » de nos jours (mes anglicismes sont volontaires sur ce commentaire ! 😀 )

Je rajouterais que les français qui maîtrisent parfaitement l’anglais (U.K. ou U.S.) sans avoir un accent Frenchy à couper au couteau, je ne suis pas sûr qu’il en existe beaucoup…

Par Jean Lemaire le 08/03/17 à 23h18

Réduire l’anglais à l’accent UK ou US est vraiment trop rapide.

Ajouter un commentaire

Interviews

articles populaires

Les nouveautés de la rentrée

08/08/13
192 commentaires

Sanskrit : le making-of

06/06/13
110 commentaires

Nouveautés Assimil :
ce qui vous attend à la rentrée

24/06/14
109 commentaires

Latin : retour vers le futur

28/09/15
99 commentaires

Nouveautés : ce qui vous attend
au premier trimestre 2014

01/01/14
78 commentaires

La méthode Assimil
disponible en digital

27/08/13
63 commentaires

Les nouveautés de la rentrée 2015

05/08/15
60 commentaires

Une nouvelle ligne graphique
pour la collection sans peine

11/08/15
57 commentaires

Le roumain, Ionesco
et la méthode Assimil :
entretien avec Vincent Ilutiu

14/04/14
40 commentaires

Nouveauté : Grammaire du japonais
de Catherine Garnier

16/02/17
36 commentaires

derniers commentaires

au hasard

Le Français, langue olympique officielle,
en perte de vitesse

27/07/16
2 commentaires

Gagnez des méthodes numériques
avec notre concours #assimilphoto2017

03/07/17
12 commentaires

Animation « My tailor is Rich! »
avec Valérie Hanol
à la librairie Sauramps

12/05/14
0 commentaire